THIERRY LEFORT

Technique de Peinture à l'huile
Gardons le Contact

Les cours de Thierry: le jeudi de :10H/13H- 14H30/17/30- 18h30/21h30

A Propos :

Biographie de Thierry Lefort réalisée par : Mailis Paire 
« Tous ces gens qui vous rasent sur l’art, allez donc leur apprendre que ce n’est pas seulement une question de métier, qu’il faut en plus un certain quelque chose, dont aucun professeur n’enseigne le secret…de la finesse…du charme….et cela, on le porte en soi » « L’art est la révélation d’une sensibilité exquise ». Cézanne.

Cette « finesse », ce « charme » et cette « sensibilité exquise », Thierry Lefort les possède et les cultive indiscutablement. On a coutume de dire que l’on a toujours le choix, pourtant, parfois, certains choix s’imposent à nous, comme un appel auquel on ne saurait se soustraire. C’est sans doute ce que l’on appelle une vocation. Se nourrissant pleinement de cette sensibilité toute particulière et si aigue, ainsi que de cette finesse et de ce charme indéniable, c’est bien la peinture qui a choisi Thierry Lefort pour être son messager, sa voix…et non le contraire.

Comme la plupart des grandes vocations, cette passion dévorante pour la peinture voit le jour alors que Thierry Lefort est encore tout jeune. En effet c’est vers l’âge de 12 ans, alors qu’il est totalement vierge de tout apprentissage théorique et technique qu’il saisit, sans idée préconçue et sans intention consciente, crayons, pinceaux, pastels et tout ce qui lui passe sous la main pour réaliser ses premiers dessins et ses premières toiles. Il fait alors, sans le vouloir, une découverte extraordinaire : un moyen d’expression qui lui correspond totalement, une nouvelle manière, sa manière à lui, d’appréhender le monde, sa lumière, ses couleurs et sa beauté. Car peindre et dessiner « sur le motif » comme il met un point d’honneur à le faire, c’est bien pour lui saisir le monde dans sa globalité, dans l’intensité et la justesse de ses lumières, de ses formes et de ses couleurs, sans jamais rien en négliger. Cézanne, auquel il voue une admiration sans limite, disait que « peindre d’après nature, ce n’est pas copier servilement c’est réaliser ses sensations ». Thierry Lefort a donc trouvé dans la peinture son moyen de d’expression, sa manière à lui de réaliser ses sensations, par ailleurs si difficiles à traduire.
 Si l’un de ses maitres, Philippe Lejeune, est couramment considéré comme un peintre du sacré, Thierry Lefort et sa peinture ne sont pas non plus dénués d’une certaine spiritualité. En effet, un peu plus tardivement très inspiré par la Chine et le Japon c’est aussi par le biais de la calligraphie qu’il développera encore davantage son art pictural en cherchant à peindre de manière « efficace, puissante et épurée ».
C’est la découverte et l’appréhension de cet univers, aussi paradoxal cela semble-t-il, qui le fait s’intéresser à Matisse qui prétend que « les détails diminuent la portée des lignes et nuisent à l’intensité émotive… » ou à Morandi, qui enseigne que « tout ce qui n’a pas d’utilité dans le tableau est par là-même nuisible ». Dès lors, Thierry Lefort s’oriente vers une peinture que certains qualifieront très justement de « Renaissance de la Figuration », avec tout ce que cela comporte de simplicité, d’élégance et de pureté. Alors que sa peinture commence à prendre toute la consistance et la puissance qu’on lui connait aujourd’hui, et alors qu’il cherche encore sa véritable identité de peintre, Thierry Lefort fait en 2006 une rencontre capitale et déterminante.
Faisant preuve d’une audace et d’une détermination aussi singulières que peuvent l’être l’élégance et la subtilité qui caractérisent pourtant déjà son style, il pousse les portes de l’Atelier de la Vigne, fondé par le célèbre peintre Philippe Lejeune lui-même maître de l’école d’Etampes et disciple des Ateliers d’arts sacrés de Maurice DENIS. Séduit par son talent et par le courage d’un jeune artiste qui n’hésite pas à faire table rase de son travail lorsque son futur Maitre le lui suggère, Philippe Lejeune, qui a sans doute immédiatement perçu le potentiel artistique, technique et émotionnel de Thierry Lefort, l’admet d’emblée parmi les siens. Digne héritier de Maurice Denis, Philippe Lejeune partage sans doute avec lui l’idée selon laquelle « ce qui constitue l’œuvre d’art, ce n’est pas le goût de l’artiste c’est son effort de volonté, la part de vie qu’il y met » et Thierry Lefort revendique ce goût de l’effort allant jusqu’à prétendre humblement que son talent au demeurant flagrant n’est qu’accessoire et que c’est plutôt son travail acharné qui est à l’origine de sa réussite. Quoi qu’il en soit, c’est Philippe Lejeune qui lui apprendra à « regarder » le monde d’un œil encore plus sagace, sensible et averti, mais également empreint d’une grande indulgence. En effet, comme le disait Delacroix « dans la nature, une teinte qui semble uniforme est formée de la réunion d’une foules de teintes diverses, perceptibles seulement par l’œil qui sait voir ». Et Thierry Lefort sait voir !
Désireux de pousser son art encore plus loin, il suivra également, à partir de 2009, les pas de Christoff Dubusschère, peintre officiel de la Marine Nationale. C’est avec lui que Thierry Lefort approfondira notamment son talent pour le portrait dans son atelier de Dourdan.
Membre de la Fondation Taylor et maintes fois récompensé lors de diverses expositions et Salons, la force et la particularité de Thierry Lefort résident non seulement dans sa technique mais aussi et surtout dans la relecture qu’il nous propose du monde qui l’entoure, en particulier du monde industriel et urbain. Ceux d’entre vous qui ont eu le bonheur d’admirer ses œuvres dans différentes galerie, ou bien de croiser sa route à titre plus personnel, auront compris à quel point Thierry Lefort est passé Maitre dans l’art de transcender la vie par sa peinture pour n’en garder que ce qu’elle contient de meilleur. Excellant en effet dans l’art de la peinture urbaine et industrielle, offrant un regard enthousiaste et optimiste sur des lieux aussi divers que des gares, des usines, des ponts jusqu’à de « vulgaires » parkings, à toute heure de la journée et par n’importe quel temps. En réalité, rien de « vulgaire » dans son regard. Tout est, bien au contraire, propice à la redécouverte du beau. Il sait bien que : « commencer un tableau est une aventure dont on ne sait pas où elle vous conduira. L’intérêt pour l’artiste serait faible s’il le savait par avance. L’artiste est attelé avec le hasard (…) il tire à hue et à dia cependant qu’il dirige comme il peut mais avec souplesse, s’employant à tirer parti de tout le fortuit à mesure qu’il se présente ». C’est pour cela qu’il ne néglige rien et que son regard sur le monde et les sujets qu’il choisit de peindre « sur le motif » sublime les défauts pour mettre en lumière… et en couleurs… les richesses et les valeurs de ses sujets. Car peindre les lieux sur lesquels il jette son dévolu, c’est aussi et surtout rendre hommage à tous ceux qui les font vivre…et, là encore, sublimer leurs tâches et leurs vies, si difficiles et ingrates soient-elles.
Aujourd’hui peintre professionnel, Thierry Lefort, enseigne la peinture à l’huile, la composition et le modèle vivant aux Ateliers de l’APSP à Palaiseau. Victime de son succès étayé par un sens inné de la pédagogie et un désir profond de communiquer la force de sa technique et son amour de la peinture, ses élèves sont de plus en plus nombreux et ses interventions de plus en plus fréquentes.
Nous parlions de vocation mais plus encore, c’est un véritable sacerdoce qui unit Thierry Lefort à sa peinture tant dans le dévouement dont il fait preuve à l’égard de cet art, que dans le temps qu’il lui consacre et dans les sacrifices personnels que cela lui impose car il est vrai que :
« l’Acte de peindre et de dessiner exige une telle obéissance qu’il devient hypnose, qu’il nous arrache de notre personne au point que le temps et le monde qui nous entourent n’existent plus ». Cocteau

Ses Expositions

PARIS :
– Salon d’Automne : Avenue Des Champs Elysées : octobre 2015
– Salon d’Automne : Avenue Des Champs Elysées : octobre 2014
– Salon d’Automne : Avenue Des Champs Elysées : octobre 2013
– Salon Des Artistes Français : Grand Palais Des Champs Elysées : 2014
– Salon Des Artistes Français : Grand Palais Des Champs Elysées : 2012
– Salon Des Artistes Français : Grand Palais Des Champs Elysées : 2011
– Galerie de Nesle : Salon internationnal : 2012
– Cercle Des Artistes de Paris : Parc Floral de Paris : 2012

JAPON :
– Musée d’art moderne de Tokyo : Aout 2015

RUSSIE :
– Palais de Constentin Saint-Petersbourg : juin 2015

BRETAGNE :
– Perros-Guirec Maison des Traouiéro : juin 2015

LE HAVRE :
– Galerie PAscal FREMONT : Janvier FEvrier 2015

PERPIGNAN :
– Palais des rois de Majorque : Nov/Déc 2014

BALLANCOURT :
– 35ème édition du Salon de BALLANCOURT « Art Expo » : Novembre 2014
– 34ème édition du Salon de BALLANCOURT « Art Expo » : Novembre 2013
– 33ème édition du Salon de BALLANCOURT « Art Expo » : Novembre 2012

RAMBOUILLET :
-Salon Nationnal d’art de Rambouillet : octobre 2013

VERSAILLES :
– Salon d’Art de Versailles : novembre 2014
– Salon d’Art de Versailles : novembre 2013

GERMAIN EN LAYE :
– Salon d’Art de Saint Germain : Manège Royal : avril 2013

EVRY :
– Salon d’Art : octobre 2013
– Membre du jury du Salon d’Art d’octobre 2014

FONTENAY SOUS BOIS :
– Galerie Lil Artist : Salon de Fontenay sous Bois: 2011

PALAISEAU :
– Comité de sélection du Salon d’Art de Palaiseau : 2014
– Comité de sélection du Salon d’Art de Palaiseau : 2013
– Salon d’Art de Palaiseau : 2012
– Salon d’Art de Palaiseau : 2011
– Salon d’Art de Palaiseau : 2010 – 2009 – 2008 – 2007 – 2006

ORSAY :
– Salon de la Vallée de Chevreuse : 2011
– Salon de la Vallée de Chevreuse : 2010
– Salon de la Vallée de Chevreuse : 2009

DOURDAN :
– Salon de Printemps de Dourdan : 2014
– Salon de Printemps de Dourdan : 2013
– Salon de Printemps de Dourdan : 2012
– Salon de Printemps de Dourdan : 2011 – 2010

SAINT-GERMAIN :
Salon d’art : mai 2015

BREUILLET :
– Salon d’art de Breuillet : janvier 2014
– Exposition en : 2010

ETAMPES :
Salon d’art : septembre 2015

EXPOSITIONS PERSONNELLES :

LE HAVRE :
Galerie Pascal Fremont : Octobre 2015

ORSAY :
Art Pro à la Bouvêche : Juin 2015

ETAMPES :
– Hotel Anne de Pisseleu : » Exposition sur le thème de la Ville d’Etampes » juillet 2014

LONGJUMEAU :
– Galerie Des Charmilles : 2015 – 2014 – 2013 – 2012 – 2011

ST GERMAIN LES CORBEIL :
– Galerie Carlier : 2012 – 2011

ETAMPES :
– Galerie Le Goff : 2010 – 2009

LONGJUMEAU :
– Société Générale : La Société Générale présente T. Lefort : 2013 – 2012

VERRIERES LE BUISSON :
– L’Orangerie Espace Toulière : Rencontre avec T. Lefort : 2012

PARIS :
– Espace 6T : Paysages Urbain : 2011 – 2010

Distinctions :
– Prix des oeuvres figuratives : Salon de Maisse 2015
– 1-Prix des paysagistes de France : Salon des Artistes Français au Grand Palais à Paris 2014
– 1-Selectionne au Salon d automne de Paris 2014 pour exposer au musee national d Art moderne de Tokyo / Japon
– 1-Selectionne au Salon d automne de Paris pour exposer au Palais Constentin à Saint-Petersbourg / Russie
– 1-Prix du Salon de Versailles : 148ème Salon d’Art de Versailles 2013
– 1-Prix André Joseph DUTRUEL : Salon National d’art de Rambouillet 2013
– 1-Prix de la peinture : Salon d’art d’Evry Village 2013
– 1-Prix cadre et lumière : Salon de Printemps de Dourdan 2013
– 1-Prix Marin (Arcueil) Peinture Contemporaine : Salon de Ballancourt 2012
– 1-Prix Taylor : Salon des Artistes Français au Grand Palais à Paris 2011
– 1-Prix coup de coeur de la ville : Leuville sur Orge 2010
– 1-Prix du peintre à l’honneur : Salon d’art de Palaiseau 2009

Ses Tableaux